Le vendredi 10 août, le centre nautique du Kornog organisait une régate pour clore la plus grosse semaine de la saison.

Six lasers Bahia, deux catamarans, trois annexes de sécurité pour une petite trentaine de stagiaires, la baie était bien fréquentée vendredi dernier. « Il y avait pas mal de vent et un moment où la houle était assez haute. La remontée au vent a été compliquée », commentaient les navigateurs à leur arrivée. L’équipe de Tom Jurion a remporté la régate, suivie par celle d’Arthur Couturier, puis par Bruno Blanchard en solo sur un catamaran. Tous les participants ont reçu un ou plusieurs lots grâce à la complicité des commerçants : Ouessant Presse, la Breizhilienne, Avimer, Mc Ludo, Cycl’évasion, l’office de tourisme, Ouessantine productions, l’Ilophone, les Îliennes et la mairie.

 

Partenariat Kornog-mairie


Pour la deuxième année consécutive, le centre nautique est ouvert quatre mois par an, de début mai à fin août. Il travaille en partenariat avec la commune : la mairie investit dans le matériel du centre tandis qu’écoliers et collégiens de l’île bénéficient d’activités nautiques sur le temps scolaire et d’un tarif préférentiel pendant l’été.

Cette année encore, grâce au dynamisme de Céline Marchadour, monitrice au grand cœur et aux méthodes ludiques, le centre a fait le plein : 26 enfants de 4 à 15 ans le matin et 30 stagiaires l’après-midi. La bonne nouvelle ? Elle reviendra l’année prochaine !


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/centre-nautique-trente-stagiaires-regatent-en-baie-de-lampaul-13-08-2018-12052076.php#liO7FEd142Xg3EeI.99

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/centre-nautique-trente-stagiaires-regatent-en-baie-de-lampaul-13-08-2018-12052076.php#liO7FEd142Xg3EeI.99

 

Ouvert jusqu’au 31 août, le centre nautique du Kornog prépare la saison estivale. Cinq lasers Bug financés par la mairie, six voiles d’optimist par Sabella, six focs de lasers par Armor Lux, sans compter les livres pour moussaillons, quatre nouvelles combinaisons, et la possibilité de s’inscrire en ligne sur le site du centre : le Kornog a fait peau neuve pour la saison. Depuis deux ans, grâce à l’arrivée d’une nouvelle monitrice, Céline Marchadour, il est ouvert tous les jours de la saison. Une occasion pour tous de découvrir l’île vue de la mer, à la voile, en paddle ou en kayak.

Accueil scolaire


Jusqu’à début juillet, le centre accueille essentiellement les scolaires et des groupes amateurs : les sixième et cinquième le lundi, les primaires le mardi, les collégiens intéressés le mercredi, les quatrième et troisième le vendredi. Le jeudi est réservé aux groupes.

Jeudi dernier, c’était la société Cedelec. Elle voulait offrir à ses prestataires une journée hors normes. La monitrice leur a concocté un programme sur mesure, sous la forme d’un rallye nautique. Au menu, des questions disséminées sur des bouées dans la baie : « la boisson préférée du maire d’Ouessant », « le nom des crêpes e brezhoneg »… « Les adultes sont beaucoup plus dissipés que les enfants », souriait, épuisée, Céline Marchadour en fin de journée. Début juillet, les vacanciers remplaceront les élèves, pour une saison que le centre espère excellente : l’année dernière, le nombre des licences est passé de 89 à 165.

 

Voile scolaire 2018 avec les primaires de l'école Jacques Burel de Ouessant
Voile scolaire 2018 avec les primaires de l'école Jacques Burel de Ouessant

Cette semaine, le petit port de Lampaul a retrouvé vie et rires avec les jeunes du collège et de l'école primaire. Céline Marchadour, déjà présente la saison passée, est revenue pour enseigner la voile jusqu'à la fin du mois d'août. Les scolaires, mardi après-midi, ont inauguré le radeau de survie, avec leur professeur Thimothée Priol. Ce fut l'occasion de pratiquer aussi le test anti-panique sur la grande cale de Lampaul.

 

La petite flotte de l'école de voile compte de nouveaux bateaux appelés Bug. Leur gabarit les place après l'Optimist. Le mercredi est consacré à l'initiation au paddle et au kayak avec les élèves de Molène qui rallient Ouessant sur le Fromveur II pour quelques heures de sport nautique. Les 4e et 3e peuvent également s'initier au catamaran. La voile scolaire s'achèvera le 6 juillet avec le début de la saison touristique.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/la-voile-scolaire-repris-au-centre-kornog-5769665

Reprise de la voile scolaire 2017 avec Céline Marchadour BEES 1er Voile.

 

Depuis mercredi dernier, les collégiens, avec leur professeur de sport Rémi Le Manchec, ont accueilli Céline Marchadour, de Camaret, la nouvelle chef de base du centre nautique de Lampaul, qui remplace Roger Salou. 

 

 

Les sorties nautiques s'effectuent dans le cadre de l'Union nationale du sport scolaire (UNSS) pour les collégiens. Cette reprise leur a permis de reprendre contact avec le milieu marin et l'initiation au paddle. 

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/reprise-de-la-voile-scolaire-avec-celine-marchadour-4996479

Jeudi, sous la pluie et en combinaison, les écoliers de Burel et leur directeur, Timothé Priol, ont participé à des tests anti-panique et aisance nautique.

Cette activité sera reconduite chaque mardi, jusqu'à la fin de l'année scolaire.

En fin de semaine dernière, le centre nautique du Kornog a rouvert ses portes pour la saison estivale. Initiation au paddle avec des collégiens d'Ouessant et Molène, test anti-panique et aisance nautique avec des élèves de l'école primaire Jacques-Burel (ci-contre)... le Kornog assure auprès des scolaires de l'île une mission essentielle de familiarisation avec le monde nautique. Jusqu'à la fin de l'année scolaire, les élèves auront l'occasion de tester leur aisance sur l'eau. Une nouvelle séance a eu lieu mardi. Deux moniteurs ont été recrutés en CDD à temps plein pour la saison : Jean-Michel et Céline Marchadour, deux passionnés de mer qui vivent la plupart du temps sur leur voilier, à Bénodet. L'île, ils la connaissent bien. « On y est venu pour la foire aux moutons, on a aimé l'ambiance ». Céline assure les fonctions de chef de la base et Jean-Michel celles de moniteur.

© Le Télégramme